Couleur
C C C C C
Texte
T T
Skip To Content

Rétinopathie diabétique

Aperçu

La rétinopathie diabétique (RD) est le trouble de la vision le plus fréquemment associé au diabète. Elle touche environ 500 000 Canadiennes et Canadiens, ce qui en fait la principale cause de cécité chez les adultes. Si elle n’est pas traitée, elle peut évoluer vers l’œdème maculaire diabétique (OMD), une complication caractérisée par la détérioration des vaisseaux sanguins qui, en se rompant, s’écoulent à l’intérieur de la macula, cette petite zone située au centre de la rétine. Il en résulte une vision embrouillée et des images assombries ou déformées. Si vous êtes diabétique, il est important que vous consultiez régulièrement votre spécialiste des soins de la vue, qui vous fera passer des examens adaptés. Comme les premiers stades de la maladie ne s’accompagnent pas toujours de symptômes, ces tests de dépistage sont d’une importance cruciale. Il n’existe actuellement aucun traitement fiable pour recouvrer la vue perdue, mais la maladie peut être prise en charge – et la perte de vision évitée – si elle est diagnostiquée avant que la rétine ne soit atteinte.

Dans la rétinopathie diabétique dite « non proliférante », l’élévation du taux de glycémie causée par le diabète détériore l’état des vaisseaux sanguins qui irriguent la rétine, cette couche de tissus photosensibles qui tapisse le fond de l’œil. Il en résulte des microhémorragies sur toute la surface de la rétine. Ces hémorragies sont souvent asymptomatiques mais, grâce à une prise en charge adéquate du diabète, les lésions oculaires sont réversibles.

Comparaison d’un œil sain et d’un œil atteint de rétinopathie diabétique, comme l’indique la présence de microhémorragies et d’œdème maculaire. Source : Manhattan Eye Specialists.

Advancement of the disease can lead to fluid leaking into the retina, resulting in swelling. At this stage, which is typically diabetic macular edema, symptoms such as blurring may begin to manifest; alternatively, the patient’s vision may be normal, which is why regular eye tests are so important.

En progressant, la maladie peut causer l’écoulement des vaisseaux sanguins à l’intérieur de la rétine et provoquer le gonflement de la macula : il s’agit de l’œdème maculaire diabétique. Ce stade peut s’accompagner de symptômes comme une vue embrouillée, mais il peut également être asymptomatique, d’où l’importance de passer régulièrement un examen de la vue.

À mesure que la maladie évolue, de nouveaux vaisseaux sanguins se forment pour remplacer les vaisseaux endommagés, mais ils sont plus fragiles et plus susceptibles de se déchirer. Il s’agit de la phase « proliférante ». Ces nouveaux vaisseaux sanguins peuvent provoquer une hémorragie vitréenne et causer l’apparition de corps flottants ou de taches sombres dans le champ de vision.

Plus longtemps une personne est atteinte du diabète, plus est élevé le risque de développer la rétinopathie diabétique. La maladie peut également accroître les risques de développer un glaucome néovasculaire et des cataractes.

Le contenu de cette page a été rédigé par les Drs Chad Andrews et Mary Sunderland. Il a été révisé et approuvé par la Dre Deepa Yoganathan et mis à jour le 23 août 2018.

La rétinopathie diabétique ne s’accompagne généralement d’aucun symptôme. Si vous présentez des symptômes, ceux-ci peuvent comprendre la déformation des images, des points lumineux, des images floues, une perte de vision subite et des corps flottants à l’intérieur du champ de vision. Les lésions oculaires peuvent survenir avant l’apparition des symptômes – parfois même avant que le diabète ne soit diagnostiqué –, d’où l’importance de se faire examiner régulièrement par un ophtalmologiste ou un optométriste. Pour prendre rendez-vous, adressez-vous directement à votre professionnel de la vue ou demandez à votre généraliste de vous rediriger vers un spécialiste.

L’examen du fond de l’œil est un test sûr et efficace fréquemment prescrit aux patients diabétiques. Cette intervention simple se fait en seulement quelques étapes :

  • Du collyre est injecté dans l’œil pour dilater la pupille;
  • Une fois la pupille dilatée, le spécialiste utilise une lentille grossissante pour voir le fond de l’œil;
  • Après avoir examiné la rétine et les vaisseaux sanguins, le spécialiste pose un diagnostic et détermine s’il y a présence de lésions oculaires causées par le diabète.

Les régimes d’assurance maladie de certaines provinces et de certains territoires remboursent le coût des examens effectués par un optométriste. Consultez le régime de votre province pour savoir si vous êtes admissible à un remboursement. Tous les régimes d’assurance maladie provinciaux remboursent le coût des examens effectués par un ophtalmologiste.

On ne saurait trop insister sur l’importance de surveiller et de contrôler sa glycémie et de prendre les médicaments qui nous ont été prescrits pour traiter le diabète. Les risques de développer une rétinopathie diabétique augmentent lorsque le diabète n’est pas pris en charge adéquatement. Il n’existe aucune méthode infaillible pour restaurer la vision perdue, mais plusieurs interventions permettent de freiner, voire de stopper la perte de vision une fois la maladie diagnostiquée.

  • Injections anti-VEGF : l’acronyme « VEGF » signifie « anti vascular endothelial growth factor» (facteur de croissance endothélial vasculaire), une protéine qui stimule la prolifération de nouveaux vaisseaux sanguins à l’intérieur des yeux. Les injections anti-VEGF sont conçues pour empêcher la formation de vaisseaux sanguins anormaux qui, en se rompant, déversent du liquide à l’intérieur de la rétine (d’où le terme « anti-VEGF »). Administrées directement dans l’œil, ces injections sont devenues la « norme de soins médicaux » dans le domaine. Leur administration régulière (généralement tous les mois) permet de contrer efficacement la maladie et de limiter toute perte de vision ultérieure.
  • Chirurgie au laser : Comme pour les injections, la chirurgie au laser est parfois utilisée pour prévenir la perte de vision. Elle consiste à cibler les tissus endommagés, c’est-à-dire les vaisseaux sanguins défaillants ou, dans certains cas, des zones de la rétine considérées comme non essentielles.
  • Vitrectomie : Il arrive que le spécialiste recommande un type de chirurgie appelé « vitrectomie ». Cette intervention consiste à aspirer le corps vitré au fond de l’œil en présence d’une trop grande quantité de sang accumulé ou d’un décollement de la rétine causé par le diabète. Le corps vitré est immédiatement remplacé par une solution saline.

Les essais cliniques sont une dimension essentielle du processus scientifique de mise au point de nouveaux traitements : ils permettent de valider la viabilité et l’innocuité de techniques et de médicaments expérimentaux, aussi appelés « interventions », sur l’humain. Participer à un essai clinique n’offre pas forcément des bienfaits sur le plan médical, mais certains patients ont effectivement de bons résultats après avoir reçu un traitement expérimental.

À LIRE : NOTRE GUIDE SUR LES ESSAIS CLINIQUES

Le site Web clinicaltrials.gov administré par les National Institutes of Health propose une base de données centralisée des essais cliniques réalisés à l’échelle mondiale. Comme l’indique la clause de non-responsabilité sur la page d’accueil, rien ne garantit qu’un essai clinique répertorié ait fait l’objet d’un examen ou d’une approbation préalable, puisque les NIH n’en vérifient pas le contenu. Il pourrait donc s’y trouver de faux essais ou des essais hasardeux qui cherchent à recruter des patients vulnérables. Si vous envisagez de participer à un essai clinique, il est important d’en discuter avec votre ophtalmologue et de lire attentivement les critères de participation.

Pour parcourir les essais cliniques qui s’offrent à vous, cliquez sur le bouton ci-dessous. Il vous mènera à la page de résultats des essais destinés aux patients atteints de rétinopathie diabétique.

ACCÉDER AU SITE (en anglais)

Vaincre la cécité Canada (VCC) s’engage à faire avancer les travaux les plus prometteurs afin de lutter contre la cécité. À cette fin, l’organisme a injecté plus de 33 millions de dollars dans la recherche de pointe depuis sa création. Reconnaissant les liens étroits entre la science et les cadres d’action publique, VCC joue en outre un rôle actif dans les activités stratégiques en matière de santé publique partout au pays. Vous trouverez ci-dessus quelques-uns des plus récents progrès de la recherche et des politiques publiques sur la rétinopathie diabétique.

  • Médicaments anti-VEGF : Plusieurs médicaments anti-VEGF sont offerts sur le marché canadien, dont Eylea et Lucentis. Il existe en outre des traitements innovants qui sont basés sur l’injection d’implants comme Ozurdex. Ces nouveaux traitements consistent à injecter un implant dans le corps vitré (le liquide gélifié qui donne sa forme à l’œil); l’implant libère ensuite un médicament anti-VEGF pendant une certaine période de temps, ce qui réduit le nombre d’injections nécessaires. Un médicament anticancéreux appelé Avastin est également prescrit dans certains cas comme médicament anti-VEGF classique. L’efficacité et l’innocuité de cette indication d’Avastin sont matière à débat au Canada, et Vaincre la cécité Canada est intervenue à plusieurs reprises et sur plusieurs tribunes, notamment au cours d’une consultation publique tenue par l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS).

EN SAVOIR PLUS SUR L’IMPLICATION DE VCC

Imagerie rétinienne et dépistage : le dépistage et le diagnostic de la rétinopathie diabétique sont d’une importance capitale : plus la maladie est diagnostiquée tôt, meilleures sont les chances de prévenir toute perte de vision. Plusieurs procédés d’imagerie médicale sont utilisés à l’heure actuelle, dont la tomographie par cohérence optique (OCT), l’angiographie OCT, l’imagerie rétinienne en large champ et l’angiographie à la fluorescéine. Le domaine de l’imagerie diagnostique a réalisé des avancées remarquables qui pourraient contribuer à accélérer le dépistage de la maladie. Parmi celles-ci figure un procédé appelé « photographie du fond de l’œil », qui consiste à déployer des algorithmes complexes au moyen d’un logiciel afin de réaliser un examen préalable des yeux. Déjà, ce procédé informatique permet de distinguer les yeux sains des yeux qui montrent les premiers signes de rétinopathie diabétique.

EN SAVOIR PLUS AU SUJET DE CES AVANCÉES

La page que vous consultez contient de l’information sur la rétinopathie diabétiquemais Vaincre la cécité Canada a préparé d’autres ressources utiles pour naviguer de façon optimale dans les soins de la vue. Le lien ci-dessous mène à nos ressources incontournables : vous y trouverez de l’information sur le dépistage génétique, les essais cliniques, la recherche sur les cellules souches, un lien vers Vision Quest (activités éducatives en présentiel de VCC) et plus encore. La liste sera enrichie de nouvelles ressources au fil du temps.

(FR) Latest Diabetic Retinopathy News Voir Tout

Juin 10, 2019

Quick on the heels of last week’s Washington Post article discussing the dangers of stem cell therapy, a U.S. federal judge ruled in favour of the Food and Drug Administration (FDA) in…

(FR) Read More
Together We Will Cure Blindness
Déc 12, 2018

Right now, over one million Canadians are living with blinding eye diseases and as vision fades, so too can hope. To date, donors of the Fighting Blindness Canada (FBC) have contributed more…

(FR) Read More
Julia Bonnett and Family
Nov 1, 2018

Story guest-authored by Julia Bonnett. I knew I was losing my sight. During college, I was diagnosed with retinitis pigmentosa (RP), a disease that progressively narrows my field of vision and leads…

(FR) Read More

Unissons nos forces

Découvrez comment votre soutien peut contribuer à tracer un avenir sans cécité! Soyez informé en exclusivité des dernières percées de la recherche en santé de la vision et des événements dans votre région en vous abonnant à notre infolettre.