fbpx
Couleur
C C C C C
Texte
T T
Skip To Content

Uvéite

Survol

L’uvéite est une maladie inflammatoire qui endommage l’œil. Touchant différentes parties de l’œil, dont le cristallin, la rétine, le nerf optique, le corps vitré et l’uvée, qui elle est formée par l’iris, le corps ciliaire et la choroïde, l’uvéite est surtout diagnostiquée chez les personnes âgées de 20 à 50 ans, même si elle peut survenir à tout âge. L’uvéite est l’une des principales causes de la perte de vision chez les jeunes adultes et entraîne la cécité au sens de la loi dans environ 20 % des cas.

Chaque année, environ 2 % de la population reçoit un diagnostic d’uvéite, une maladie protéiforme qui peut être d’origine infectieuse ou non infectieuse. Votre ophtalmologiste posera un diagnostic plus précis selon la partie de votre œil touchée par la maladie.

L’uvéite peut se développer très rapidement, dans un œil ou dans les deux yeux.

• Sensibilité à la lumière
• Perception de lumières clignotantes
• Apparition de taches sombres (corps flottants)
• Douleur ou rougeur oculaire
• Vision trouble ou baisse de la vision
• Rétrécissement des pupilles
• Larmoiements

Si vous présentez l’un ou l’autre de ces symptômes, veuillez consulter votre ophtalmologiste.

L’uvéite antérieure est la forme la plus courante d’uvéite; elle est largement observée chez les jeunes et les personnes d’âge moyen. Elle cause de la rougeur et de la douleur dans l’œil, une vision trouble, une sensibilité à la lumière et un rétrécissement des pupilles. Touchant l’avant de l’œil, l’uvéite antérieure est souvent associée à d’autres maladies inflammatoires et infectieuses. On la traite principalement au moyen de gouttes ophtalmiques.

L’uvéite intermédiaire, qui touche le corps vitré, survient principalement chez les jeunes adultes. Généralement indolore, elle entraîne néanmoins une vision trouble et l’apparition de corps flottants. Elle est souvent associée à d’autres maladies.

L’uvéite postérieure est la forme la moins courante de la maladie. Elle touche l’arrière de l’œil, là où se situent la rétine et la choroïde.

Il existe quatre types de médicaments différents pour traiter l’uvéite : les cycloplégiques, les corticostéroïdes, les immunosuppresseurs et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). L’objectif de ces traitements est d’éliminer l’inflammation, de diminuer la douleur, de prévenir les dommages aux tissus et de rétablir la vision. Ces traitements ont différents effets secondaires dont vous devriez discuter avec votre médecin. Faute de traitement, une uvéite peut entraîner le glaucome, des cataractes et une perte de vision permanente. Téléchargez la fiche d’information imprimable ci-dessous pour de plus amples renseignements sur les options thérapeutiques.

Fiche d’information sur l’uvéite

Unissons nos forces

Découvrez comment votre soutien peut contribuer à tracer un avenir sans cécité! Soyez informé en exclusivité des dernières percées de la recherche en santé de la vision et des événements dans votre région en vous abonnant à notre infolettre.