Couleur
C C C C C
Texte
T T
Skip To Content

CATARACTES

Symptômes | Diagnostic | Facteurs de risque | Chirurgie de la cataracte | Ressources


Les cataractes constituent la première cause de perte de vision au Canada. Elles se caractérisent par une opacification du cristallin – un organe situé à l’intérieur du globe oculaire (derrière la pupille). Une cataracte est généralement bilatérale. Cependant, elle ne touche pas toujours les deux yeux de façon uniforme. Les symptômes peuvent parfois se déclarer dans un œil avant l’autre. Si ces symptômes vous gênent et ne peuvent être corrigés par des lunettes, il est possible de vous tourner vers une chirurgie de la cataracte.

Avec l’âge, le cristallin de votre œil s’altère. C’est une conséquence naturelle du vieillissement. En fait, la majorité des gens développent une cataracte au cours de leur vie, le plus souvent après 60 ans. Néanmoins, cette opacification du cristallin peut se produire à un âge plus précoce en raison d’une blessure, d’une affection génétique héréditaire, d’une autre maladie oculaire, d’un problème de santé ou de certains médicaments.

image des yeux

Il n’existe aucun moyen éprouvé de prévenir les cataractes. Cependant, certaines mesures peuvent améliorer votre état de santé global et éventuellement ralentir la progression de la maladie :

  • Portez des lunettes de soleil pour vous protéger des rayons UV.
  • Arrêtez de fumer.
  • Traitez vos autres problèmes de santé, notamment le diabète et l’hypertension artérielle.
  • Adoptez une alimentation saine et variée.

SYMPTÔMES

Les symptômes varient en fonction de votre type de cataracte. Notez que les premiers stades de la maladie sont parfois asymptomatiques. Un examen régulier de la vue peut permettre de poser un diagnostic avant l’apparition des premiers signes. Il est important de consulter régulièrement votre spécialiste de la vision et de lui signaler tout nouveau symptôme ou toute aggravation.

Voici quelques-unes des manifestations possibles de la maladie :

  • Vision floue, trouble ou double;
  • Difficulté à voir la nuit;
  • Sensibilité à l’éblouissement ou aux lumières vives;
  • Perception de halos autour de certaines sources de lumière;
  • Altération de la perception des couleurs ou incapacité à en reconnaître certaines.
image des symptômes

DIAGNOSTIC

Votre spécialiste de la vision peut diagnostiquer une cataracte lors d’un examen de routine. Trois types d’examens existent afin de préciser l’apparence, la localisation et l’ampleur de votre cataracte ainsi que ses conséquences sur votre vision.

  1. La lampe à fente est un microscope doté d’une lumière vive qui permet au médecin d’observer la structure du segment antérieur de votre œil, notamment la cornée, l’iris et le cristallin.
  2. Après vous avoir administré des gouttes ophtalmiques pour dilater votre pupille, votre spécialiste de la vision procédera à l’examen de votre rétine afin de déceler des signes de cataracte et d’autres maladies oculaires comme le glaucome.
  3. Un test d’acuité visuelle permettra à votre médecin d’évaluer la netteté et la clarté de votre vision.

FACTEURS DE RISQUE

Le risque de cataracte augmente avec l’âge. En fait, 75 % des Canadiennes et Canadiens qui déclarent souffrir d’une cataracte ont d’ailleurs plus de 60 ans. En outre, certains problèmes de santé et comportements peuvent accroître le risque de développer la maladie :

  • Diabète;
  • Obésité;
  • Surexposition à la lumière du soleil;
  • Consommation de tabac;
  • Hypertension artérielle;
  • Blessure à l’œil;
  • Chirurgie oculaire (pour traiter un glaucome ou une maladie de la rétine);
  • Usage prolongé d’un traitement stéroïdien (qu’il soit topique ou systémique);
  • Consommation excessive d’alcool;
  • Autres maladies génétiques propices aux cataractes (comme la rétinite pigmentaire).

TRAITEMENTS ACTUELS ET NORMES DE SOINS

La cataracte peut n’avoir aucune incidence sur votre vision ou sur votre qualité de vie à ses stades les plus précoces. Si vous souffrez de cette maladie, votre professionnel de la vue surveillera son évolution et ses conséquences sur votre vision. En outre, il vous prescrira peut-être de nouvelles lunettes afin d’améliorer votre vue. Il se peut aussi qu’un changement d’éclairage vous aide à y voir mieux. Dans tous les cas, il est important de consulter régulièrement votre spécialiste de la vision et de lui signaler tout nouveau symptôme ou toute aggravation.

CHIRURGIE DE LA CATARACTE

Si votre cataracte affecte votre vision et votre qualité de vie, il se peut que votre professionnel de la vue vous recommande de vous faire opérer. La chirurgie ambulatoire de la cataracte constitue un moyen sûr et efficace de traiter la maladie. Le patient opéré peut sortir de l’hôpital le jour même.

Remarque : Si vous devez subir une opération de la cataracte dans les deux yeux, chacune des interventions sera en général programmée séparément, à quelques semaines ou à quelques mois d’intervalle.

Déroulement de l’intervention

Le plus souvent, le patient n’est pas endormi avant l’intervention, mais le chirurgien anesthésie l’œil opéré pour éviter tout inconfort. Il pratique ensuite une petite incision dans l’œil, retire le cristallin opacifié et le remplace par un cristallin artificiel.

Cet implant intraoculaire est inséré au même endroit que l’ancien cristallin. Notez qu’il existe de nombreux types d’implants et que vous devez discuter des choix possibles avec votre chirurgien. La plupart des régimes provinciaux d’assurance maladie prennent en charge le coût des implants intraoculaires courants. Ces cristallins artificiels vous aideront à y voir mieux, mais ne vous dispenseront probablement pas de lunettes pour lire ou utiliser votre ordinateur. Il existe par ailleurs des cristallins spéciaux qui participent à corriger les troubles de la réfraction, vous évitant ainsi de devoir porter des lunettes – en partie, voire totalement.

Déroulement de la phase postopératoire

Il est possible de ressentir un léger inconfort dans les jours qui suivent l’intervention. La chirurgie de la cataracte présente un taux de risque extrêmement faible (inférieur à 1 %). Les complications sont donc très rares. Signalons tout de même une maigre probabilité d’infection, d’hémorragie intraoculaire ou de décollement de la rétine. Avant de vous faire opérer de la cataracte, discutez avec votre spécialiste des autres complications rares qui existent. Veillez à lui signaler immédiatement tout nouveau symptôme ou toute aggravation postopératoire.

Autres éléments à prendre en compte

Certaines personnes atteintes de glaucome peuvent voir leur pression intraoculaire fluctuer après l’intervention. Si vous souffrez de cette maladie, il est donc préférable de discuter de votre plan de traitement de la cataracte avec votre médecin. Il pourra ainsi surveiller de près les symptômes de votre glaucome à la suite de l’opération.

Les personnes atteintes de rétinite pigmentaire sont, quant à elles, plus à risque de développer une cataracte à un âge précoce. Dans leur cas, les résultats opératoires peuvent différer de ceux décrits ci-dessus. Il est en effet possible que leur acuité visuelle ne s’améliore pas à la suite de l’intervention. Un petit nombre de ces patients est même susceptible de développer un nouveau type de cataracte, qui pourrait nécessiter un second traitement ou une autre chirurgie. En général, la chirurgie de la cataracte est bien tolérée. Vous souffrez de rétinite pigmentaire et envisagez de vous faire opérer de la cataracte? Alors, discutez des risques et des bénéfices potentiels de la chirurgie avec votre spécialiste de la rétine.

RESSOURCES

Vous avez des questions sur la santé visuelle ou le contenu de cette page? Notre ligne d’information sur la santé est à votre service. Pour savoir comment évaluer vos risques et prévenir la perte de vision, n’hésitez pas à consulter les ressources suivantes :


Mis à jour le 9 juin 2022

Unissons nos forces

Découvrez comment votre soutien peut contribuer à tracer un avenir sans cécité! Soyez informé en exclusivité des dernières percées de la recherche en santé de la vision et des événements dans votre région en vous abonnant à notre infolettre.