fbpx
Couleur
C C C C C
Texte
T T
Skip To Content

Guide sur les essais cliniques

Qu’est-ce qu’un essai clinique?

Un essai clinique est une expérimentation visant à évaluer l’efficacité d’une nouvelle intervention chez l’humain, par exemple un médicament, une thérapie génique ou une chirurgie. L’objectif principal d’un essai clinique est de déterminer l’innocuité et l’efficacité de la nouvelle intervention.

Pourquoi utilise-t-on le terme intervention plutôt que traitement?

Lorsqu’il est question d’essais cliniques, il est important d’employer le terme intervention plutôt que traitement, question de garder à l’esprit que le médicament, la thérapie génique ou la chirurgie que le participant reçoit n’est pas un traitement établi. Autrement dit, nous ne savons pas si l’intervention est sûre ou efficace. Même si un essai clinique est une expérimentation, de nombreux participants ont vraiment espoir d’en tirer parti. Dans les faits, nombre de participants à un essai clinique ignorent peut-être, par exemple, qu’ils pourraient ne recevoir qu’un placebo (une fausse intervention) au lieu de la nouvelle intervention. Les participants à une étude clinique doivent ainsi comprendre qu’ils prennent part à une recherche et que les chercheurs évaluent si l’intervention est bénéfique ou nocive, ou encore semblable aux options déjà disponibles.

Quelles sont les différentes phases d’un essai clinique?

Phase 0
La phase 0 est une étape exploratoire SANS visée thérapeutique.

Phase 1
Le but d’un essai de phase 1 est d’évaluer l’INNOCUITÉ. Ces essais sont parfois menés chez des volontaires en santé. Dans le cas de maladies rares et d’interventions risquées, comme une thérapie génique ou une thérapie à base de cellules souches, les essais sont réalisés chez des patients ayant la maladie étudiée.

Phase 2
L’essai de phase 2 a pour but de recueillir des données PRÉLIMINAIRES sur l’efficacité d’une intervention chez une population de patients. Dans le cas de maladies rares, les phases 1 et 2 sont souvent combinées; l’essai vise ainsi à évaluer l’innocuité aussi bien que l’efficacité.

Phase 3
Généralement mené auprès de plus vastes populations de patients différentes pour évaluer l’innocuité et l’efficacité, l’essai de phase 3 compare d’habitude la nouvelle intervention aux traitements disponibles ou à un placebo. Un placebo est une fausse intervention (par exemple, une pilule de sucre). Il arrive que les participants et les médecins qui mènent l’essai ne sachent pas si les participants reçoivent la nouvelle intervention ou l’autre option (témoin). C’est ce que l’on appelle un « essai contrôlé randomisé » (ECR).

Phase 4 
La phase 4 consiste à faire le suivi de l’innocuité et de l’efficacité de l’intervention une fois son utilisation chez les patients approuvée par une autorité de réglementation telle que Santé Canada.

Où puis-je me renseigner sur les essais cliniques relatifs à ma maladie oculaire?
Si vous souhaitez vous renseigner sur les nombreux et différents essais cliniques qui ont lieu dans le monde, vous trouverez une foule de renseignements sur le site www.clinicaltrials.gov, reconnu comme un répertoire des essais cliniques.

Il est très important de noter que la qualité des essais cliniques répertoriés n’est pas vérifiée. Un essai clinique enregistré n’a donc pas forcément reçu l’approbation éthique du centre qui le réalise. De même, un essai clinique enregistré n’a pas nécessairement l’approbation d’une autorité de réglementation nationale comme Santé Canada ou la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis. C’est dire que certains des essais répertoriés dans ce site pourraient poser de sérieux risques. Si un essai en particulier vous intéresse, il est essentiel que vous en discutiez avec votre médecin.

Pour en savoir plus sur les essais cliniques proposés au Canada et approuvés par Santé Canada, faites une recherche sur ce site Web : https://produits-sante.canada.ca/ctdb-bdec/switchlocale.do?lang=fr&t=t.search.recherche[AT1] 

Investissant dans la recherche pour sauver la vue depuis 45 ans, toute la communauté de Vaincre la cécité Canada (VCC) est incroyablement heureuse de constater que des découvertes font leur chemin jusqu’à la clinique, où elles aideront les gens atteints d’une maladie causant la cécité. Nous appelons néanmoins toute la communauté de VCC à la prudence. De grâce, méfiez-vous des personnes qui promettent des traitements miracles qui n’ont pas fait leurs preuves et coûtent une fortune. Si un nouveau traitement efficace a vu le jour, nous vous en informerons! Et si vous trouvez de l’information sur un essai clinique ou un nouveau traitement possible sur un autre site Web, dites-le-nous, et nous ferons les vérifications pour vous.Ce texte a été rédigé par la Dre Mary Sunderland, directrice, Recherche et éducation à Vaincre la cécité Canada, avec la collaboration de la Dre Tania Bubela, professeure à l’École de santé publique de l’Université de lAlberta.

Unissons nos forces

Découvrez comment votre soutien peut contribuer à tracer un avenir sans cécité! Soyez informé en exclusivité des dernières percées de la recherche en santé de la vision et des événements dans votre région en vous abonnant à notre infolettre.