Couleur
C C C C C
Texte
T T

STOP À LA CRISE DE
Cécité
Évitable

75 % des cas de perte de vision au Canada sont évitables.

Demandez au gouvernement du Canada d’adopter sans tarder un plan national de santé oculaire. Plus de 8 millions de Canadiens et Canadiennes souffrent de maladies qui peuvent entraîner la cécité. Agissez dès maintenant, le temps presse.

Logo Le Conseil Canadien Des Aveugles
Logo Vaincre La Cécité Canada
Logo Association Canadienne Des Optométristes
Logo Société canadienne d'ophtalmoldie

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT

LA PERTE DE VISION COÛTE AUX CANADIENS ET CANADIENNES DES MILLIARDS DE $

Image d’un œil

UN DIAGNOSTIC PRÉCOCE PERMET
À 75 % DES PATIENTS D’ÉVITER LA CÉCITÉ

Les Canadiens et Canadiennes, en particulier les jeunes, les personnes âgées et les autres populations vulnérables, ont besoin de solutions simples et équitables. Ensemble, nous pouvons alléger notre fardeau économique et sauver la vue de nombreux Canadiens et Canadiennes.


Image d’un microscope

COÛTS DE SANTÉ DIRECTS :
9,5 MILLIARDS $ PAR AN

Cette somme comprend les coûts des hospitalisations et des chirurgies d’un jour, des services assurés par les ophtalmologistes, les optométristes ou les opticiens, des médicaments, des lunettes et d’autres services fournis par le système de soins de santé.


Image d’un graphique

COÛTS DE SANTÉ INDIRECTS ET PERTE DE PRODUCTIVITÉ :
6 MILLIARDS $ PAR AN

En raison d’une participation réduite au marché du travail, d’une moindre productivité, d’absences plus nombreuses, d’une perte de revenus futurs due à la mortalité prématurée et d’une perte de revenus des proches aidants.


Image représentant le coût de la vie

COÛT DE LA PERTE DE QUALITÉ DE VIE :
17,4 MILLIARDS $

Cette somme comprend les dépenses engagées par des particuliers pour des soins aux personnes âgées et handicapées, de l’aide à domicile, du matériel d’assistance et des adaptations résidentielles, ainsi que les pertes d’efficacité découlant du transfert de ressources au sein de l’économie.

Rejoignez notre communauté de sympathisants déterminés à mettre fin à la cécité évitable au Canada.

Le gouvernement doit tenir ses engagements et adopter un plan national de santé oculaire

Télécharger le rapport sommaire

Télécharger le rapport complet (en anglais seulement)

Faire de la santé oculaire et des services de réadaptation une priorité en matière de santé de la population exige un soutien fédéral conséquent qui comprend :

Loupe

Une stratégie fondée sur des données probantes et menée par un service dédié à la vision

Blue Plus Icon

Microscope

Un financement accru de la recherche

Blue Plus Icon

Aiguille

Un approvisionnement constant et fiable en médicaments nécessaires au traitement des maladies et des affections oculaires

Blue Plus Icon

Porte

Un meilleur accès aux soins pour les populations autochtones

Blue Plus Icon

Chapeau académique

Le financement de programmes d’éducation à la santé oculaire

Blue Plus Icon

Donnez à tous les Canadiens et Canadiennes un accès équitable à la santé oculaire

Photo de Pierre Langlois
Photo de technicien de laboratoire de recherche oculaire

L’histoire de Pierre

Au Canada, des essais cliniques proposent des traitements de la cécité novateurs 


«Je souffre d’une déficience visuelle, mais je n’y pense pas constamment. J’essaie de vivre une vie aussi épanouie que possible.»

Je mène une vie très heureuse. Je suis bénévole au sein du Regroupement des usagers du transport adapté des patriotes et je chante dans une chorale aux côtés d’autres personnes atteintes de déficience visuelle. 

Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Lorsqu’on a diagnostiqué ma cécité à 32 ans, ma vie a complètement changé. Tous mes projets sont tombés à l’eau. Un mécanicien a besoin de bons yeux. 

À 64 ans, j’avais cessé de compter sur ce type de traitements novateurs. La chance a voulu que je sois sélectionné pour une étude clinique. J’ai alors subi une opération de restauration visuelle.

Après l’opération, je pouvais voir des choses que je ne voyais pas auparavant. Au salon de coiffure, je distinguais l’enseigne du barbier et ses bandes en spirales bleues, rouges et blanches. Soudain, je parvenais à voir le vert foncé de l’herbe et le scintillement des illuminations de Noël que j’accroche à l’extérieur chaque année.

J’ai quatre enfants et six petits-enfants. Mes enfants n’ont pas hérité de ma maladie, mais deux de mes petits-fils en sont atteints. 

Voilà l’une des raisons pour lesquelles la recherche est si importante pour moi, et pourquoi j’ai accepté de participer à l’étude clinique. 

Je le fais pour moi et pour mes petits-fils. 

Pierre Langlois
Saint-Eustache (Québec)
Choroideremia

Merci à nos partenaires

Découvrez les organismes dont le généreux soutien a rendu possible la réalisation de ce rapport.

SAVOIR PLUS