Couleur
C C C C C
Texte
T T
Skip To Content
Déc 14, 2021

Unissons nos efforts pour que le diabète ne soit plus la principale cause de cécité parmi la population en âge de travailler

Les maladies oculaires liées au diabète constituent la principale cause de cécité parmi la population canadienne en âge de travailler.

Au pays, un diagnostic de diabète est posé toutes les trois minutes.

Pour les personnes atteintes, les conséquences sont multiples, tant sur le plan de leur glycémie que de leur régime alimentaire ou de leurs activités quotidiennes.

Mais saviez-vous que cette maladie pouvait également engendrer une perte de vision?

Un million de Canadiennes et Canadiens vivent avec une rétinopathie diabétique. Ils courent un risque important de cécité si la maladie évolue vers un œdème maculaire diabétique (saignements dans l’œil). En fait, le Dr Michael Brent a même déterminé que, dans les 20 ans suivant le diagnostic de la maladie, 100 % des diabétiques de type I et 80 % des diabétiques de type II souffriront d’une rétinopathie diabétique.

Mais perdre la vue des suites d’un diabète n’est pas une fatalité. Les chercheurs en santé de la vision ont en effet mis au point des traitements qui, dans 3 cas sur 4, permettent de stabiliser la vision, voire de réparer certains dommages si le diagnostic est suffisamment précoce.

Afin d’éviter la cécité, il est essentiel que les personnes diabétiques passent un examen annuel de la vue. Pourtant, les travaux de recherche des Drs Felfeli et Ballios, jeunes leaders cliniciens-chercheurs financés par Vaincre la cécité Canada, et de leur équipe ont révélé que seuls 60 % des Ontariennes et Ontariens diabétiques se prêtaient effectivement à un examen annuel de la vue.

Cette absence de dépistage régulier constitue une menace sérieuse pour leur vision.

Novembre est le Mois de la sensibilisation au diabète. Vaincre la cécité Canada a participé à l’événement et mis à la disposition du public de nombreuses ressources sur le diabète et sur le risque de rétinopathie diabétique et de perte de vision.

Primo, la COVID-19 a affecté la santé oculaire des personnes diabétiques. Une étude publiée en octobre fait état de :

  • 10 470 demandes de remboursement en moins pour des injections anti-VEGF en 2020 par rapport à 2019, dans le cadre de la prise en charge d’un œdème maculaire diabétique.

En raison d’une baisse de près de 3 millions du nombre de visites chez l’optométriste, le rapport révèle en outre que :

  • 11 575 patients n’ont pas pu être recommandés à un spécialiste pour la prise en charge de leur rétinopathie diabétique – bien que certains auraient eu besoin de soins urgents.

À cause de cette situation, les rétinopathies diabétiques ont sans doute occasionné 199 cas de cécité supplémentaires durant la pandémie en 2020.

De plus, après la reprise des services de santé courants, la proportion de patients recommandés d’urgence à un spécialiste a bondi.

Il devient pressant d’instaurer un plan national de santé oculaire afin de mettre un terme à cette crise de cécité évitable. Alors, cliquez sur le lien suivant pour signer notre pétition en faveur de ce plan : https://www.fightingblindness.ca/fr/stop-a-la-perte-de-vision/.

Coût de la perte de vision et de la cécité au Canada : en octobre, Vaincre la cécité Canada a publié un rapport sur l’incidence de la COVID-19 en partenariat avec le Conseil canadien des aveugles, l’Association canadienne des optométristes et la Société canadienne d’ophtalmologie.

Secundo, Vaincre la cécité Canada soutient les efforts d’Action diabète Canada (ADC). Fondé en 2016, cet organisme de recherche pancanadien bénéficie du financement conjoint du programme de Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), d’organismes sans but lucratif et de partenaires privés.

Actuellement, l’ADC mène des recherches sur un programme national de dépistage de la rétinopathie diabétique visant à prévenir la perte de vision liée au diabète. L’objectif est de lever les obstacles à un examen régulier de la vue, qui freinent bon nombre de Canadiennes et Canadiens diabétiques.

Grâce au soutien que nous apporte la Banque TD, trois centres de soins communautaires de Toronto participent aujourd’hui au projet de recherche OPEN. S’appuyant sur l’exploration des données de facturation de l’Assurance-santé de l’Ontario (OHIP), cette initiative vise à identifier les personnes diabétiques qui n’ont pas passé d’examen de la vue, et à les orienter vers l’un des centres participants pour y subir un dépistage. Ce projet a pour objectif de prévenir la cécité. Nous espérons en outre une généralisation de ce modèle à l’ensemble du pays.

Autre bonne nouvelle : en novembre, les IRSC ont accordé une enveloppe budgétaire qui permettra d’étendre la recherche sur le dépistage à trois nouvelles provinces. Ainsi, l’Alberta, la Colombie-Britannique et Terre-Neuve-et-Labrador rejoindront l’Ontario dans le cadre de ces travaux.

Tertio, vous trouverez de nombreux renseignements sur la rétinopathie diabétique en consultant la page de notre site à ce sujet.

Unissons nos efforts pour que le diabète ne soit plus la principale cause de cécité parmi la population canadienne en âge de travailler.


Unissons nos forces

Découvrez comment votre soutien peut contribuer à tracer un avenir sans cécité! Soyez informé en exclusivité des dernières percées de la recherche en santé de la vision et des événements dans votre région en vous abonnant à notre infolettre.